WSS 2016 Chaussures FemmeBureau Travail / Habillé / DécontractéNoir / Rouge / GrisGros TalonTalons / Escarpin Basique / Bout CarréTalons blackus5 / eu35 / uk3 / cn34 Soldes 2017 Unisexe Pour Bon

B01J9XNYIS

WSS 2016 Chaussures Femme-Bureau & Travail / Habillé / Décontracté-Noir / Rouge / Gris-Gros Talon-Talons / Escarpin Basique / Bout Carré-Talons- black-us5 / eu35 / uk3 / cn34

WSS 2016 Chaussures Femme-Bureau & Travail / Habillé / Décontracté-Noir / Rouge / Gris-Gros Talon-Talons / Escarpin Basique / Bout Carré-Talons- black-us5 / eu35 / uk3 / cn34
WSS 2016 Chaussures Femme-Bureau & Travail / Habillé / Décontracté-Noir / Rouge / Gris-Gros Talon-Talons / Escarpin Basique / Bout Carré-Talons- black-us5 / eu35 / uk3 / cn34 WSS 2016 Chaussures Femme-Bureau & Travail / Habillé / Décontracté-Noir / Rouge / Gris-Gros Talon-Talons / Escarpin Basique / Bout Carré-Talons- black-us5 / eu35 / uk3 / cn34 WSS 2016 Chaussures Femme-Bureau & Travail / Habillé / Décontracté-Noir / Rouge / Gris-Gros Talon-Talons / Escarpin Basique / Bout Carré-Talons- black-us5 / eu35 / uk3 / cn34

Auteur invité  - 08.06.2017

Hanwag Bottes dhiver Tolja Lady GTX Brown – Erde
 -  Les maisons  -  Shades Magic Schwab  -  voyages magie monde  -  Easy Spirit e360 Maybeso Femmes Cuir Sandale Argent Pewter


C’est bien connu, les voyages forment la jeunesse… Et ce n’est pas Kali, la déesse de la destruction, comme de la transformation qui nous contredira. En Occident, la tradition littéraire des déplacements magiques débute avec l’Iliade et ses divinités. Surgir subitement à un endroit pour disparaître derechef, passer de l’Olympe aux plaines de Troie, voilà qui est tentant !


Assurance-vie
Denis Defreyne, CC BY 2.0

Dans la mythologie laponne, Jabme Akko, la mère des morts – une divinité rarement évoquée, semblable à Pluton –, règnait sur Jabme Abimo, monde dans lequel les âmes des défunts se réincarnaient, pour jouir de leurs droits. Les Lapons croyaient en effet à une forme de récompense post-mortem. Ainsi, c’est en reprenant possession d’un corps charnel que l’on accédait à la félicité.

Cependant, certains sorciers prétendaient pouvoir, de leur vivant, se transporter – spirituellement du moins –, dans le royaume des défunts. Leur voyage visait à obtenir les faveurs d’un mort, ou la guérison d’un malade. Pour ce faire, le magicien se plongeait dans une stase dont un autre sorcier devait l’aider à sortir. Mais une fois arrivé à Jabme Abimo, il en était réduit à un rôle de spectateur et de récepteur… À condition, bien sûr, que les autres morts acceptent sa visite et sa demande. Le voyage astral venait de prendre une tout autre dimension.

Sans magie apparente – et malgré quelques ratés –, Gilbert Gosseyn, le héros de Van Vogt, possède également ce pouvoir de téléportation à volonté. Ses voyages s’opèrent grâce à un second cerveau qui lui permet de « recalculer » la réalité. Mais avançons un peu dans le temps. Si l’on en revient aux sorciers, on se souvient que la capacité à « transplaner » chez Harry Potter avait fait des émules. Ce mode de déplacement fait ainsi disparaître toute forme d’évocation technologique.

Car les cas de Gosseyn et de Potter se recoupent bien dans ce que l’on appelle la psychokinèse, ou téléportation parapsychologique. Or, pour l’heure, l’unique téléportation qui soit scientifiquement avérée reste celle pratiquée par des chercheurs américains qui ont déplacé un atome de quelques millimètres. 

La magie, par son aspect poétique, semble alors une approche toute désignée pour évoquer cette capacité de déplacement, qui n’agit encore qu’au niveau quantique. Après tout, l’auteur Arthur C. Clarke disait bien que «  toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie  ».

Femmes enceintes VS Grippe ADans le coin gauche

Femmes enceintes VS Grippe ADans le coin gauche, une horde de femmes (plus ou moins) enceintes, dans le coin droit, une grippe A inquiétante et rapide, au milieu du ring, le corps médical et ses points d’interrogations… Alors nous, avec nos bidons ronds, quoi fait-on ? (Pour la rime, c’est mieux «quoi fait-on»).

Et bien on essaie tout d’abord de garder la tête froide et de ne pas céder au vent de panique… Pourquoi nous, les femmes enceintes, sommes nous plus concernées que d’autres par cette grippe.

Et bien parce que nous sommes plus fragiles du fait de notre état et donc notre corps peut subir plus durement les attaques de la grippe (A ou pas A, d’ailleurs mais si quelqu’un du corps médical passe par-là, qu’il n’hésite pas à nous éclairer plus).

Un étude américaine prévoit que sur 4 femmes enceintes touchées par la grippe A, une devra se faire hospitaliser.

Pas réjouissant, hein ? Le problème de cette grippe, c’est qu’elle se transmet très facilement, si j’ai bien compris, donc le mieux est de prévenir.

De mon côté, je n’ai jamais eu de grippe (je touche du bois) et le lavage des mains fait partie d’une routine mais je prends tout de même des précautions un peu plus larges pour moi et pour les autres depuis le retour des vacances : Superga Cotw Linea Ud Natural Rubber, Chaussures de Gymnastique Mixte Adulte Multicolore Mushroom
; tout le monde se lave soigneusement les mains lorsqu’il arrive à la maison.

Kouign Amann a pris le pli et tend les mains vers le robinet une fois le seuil passé.

WAU Lightwind, Baskets Basses Femme Vert Green Forest
; je change les serviettes à mains tous les deux jours.

VogueZone009 Femme Tire Rond à Talon Haut Couleurs Mélangées Chaussures Légeres Noir
; je me lave les mains quand j’arrive chez quelqu’un.

Vince Camuto Mitzy Cuir Sandales Bitterswt Grapefruit
; je me rince les mains au gel hydroalcoolique quand je sors des transports en commun.

; je jette le plus vite mes mouchoirs usagés.

; je me lave les mains le soir quand j’arrive à la crèche comme on nous l’a demandé.

Malheureusement, nous sommes les seuls parents à le faire comme nous l’ont dit les filles.

Mais pourquoi les autres ne le font-ils pas ? ; je n’embrasse pas les nourrissons pour ne pas leur refiler mes miasmes.

; je n’embrasse pas une personne malade.

Ensuite, je me suis informée et après avoir entendu les avis les plus alarmistes (« enlevez votre enfant de la crèche» ;, «ne prenez plus les transports») et d’autres beaucoup plus zen, je me suis fait mon opinion sur la grippe A et je sais quoi faire.

; si j’ai de la fièvre, je vais aux urgences de l’ hôpital qui me suit.

Le Docteur Z m’a dit que c’était les nouvelles consignes pour les femmes qui avaient passé le 5e mois.

Même si je ne l’ai pas encore passé, elle m’a dit de foncer aux urgences en cas de doute.

Avant , je devais contacter mon généraliste.

; je contacte mon généraliste si une personne de mon entourage est suspectée de grippe A afin qu’il me donne un traitement et des masques de protection.

; je ne me fais pas vacciner (enfin, quand le vaccin sera là).

En tout cas pour le moment car le vacin ne semble pas encore adapté aux femmes enceintes.

Mais malgré cela, je ne pense pas me faire vacciner.

Sinon, j’ai fait une réserve de pâtes, farine, sucre et de vivres à la cave où j’ai aménagé un abri anti-atomique.

Nan, j’déconne ! Tout cela n’est que mon humble avis et je refuse de céder à la panique.

Il ne s’agit en aucun cas d’un modèle à suivre, juste le témoignage de ma pensée.

Je dois avouer que je suis un peu plus préoccupée par le mois de février, quand Amadeus sera né et que je vais devoir le/la trimballer à la crèche ou ailleurs.

Et vous, quelle est votre attitude face à la grippe A ? Enceinte ou pas, avez-vous des trucs à proposer ? .

Pathologie en bandoulièreBon

Pathologie en bandoulièreBon, puisqu’en ce moment, la mode est au coming-out sur ce blog, je continue sur ma lancée.

Je suis folle.

Folle de folie, pas folle de joie ou folle d’amour (enfin si mais c’est pas de ça dont on parle aujourd’hui).

C’est le contenu de mon sac à main qui me l’a dit : «Marjo, tu es folle».

Lors de notre week-end thalasso à Carnac, nous déjeunions en terrasse avec MMM.

En attendant que l’on nous serve, je me suis mise à fouiller dans mon sac Vuitton qui pourtant n’est pas immense.

Et je me suis mise à aligner mes trouvailles sur la table, sous le regard éberlué de mon mari : – 1 tube de Dexeryl – 5 sticks à lèvres – 2 rouges à lèvres – 2 gloss à lèvres (soit 9 produits pour les lèvres, WTF ???) – 3 vernis à ongles (Essie) – 1 échantillon de crème pour le visage de bébé – 1 échantillon de gommage – 1 petite bouteille de démaquillant – 3 mascaras – 3 élastiques à cheveux – 1 anti-cerne – 1 échantillon d’eau dynamisante – 2 Sonny Angels – 1 rouge à lèvres en plastoc – 1 bracelet Hipanema – 1 peigne de poupée – 1 tétine – 1 pendentif Flash McQueen Tu métonnes qu’il était lourd.

Sur la photo prise par MMM, je suis encore en train de sortir des affaires… A noter qu’il y avait aussi mon chéquier et mon porte-monnaie.

Des trucs normaux en quantité normale quoi .

Sachant que la semaine précédente, j&rsquo ;avais déjà retrouvé une mitaine solo, la notice du train Brio et des cailloux (offerts par mon fils) .

Si j&rsquo ;avais un psy, je l’appellerais tout de suite… Mais comme je n’en ai pas (encore), je vais tout vous expliquer : j&rsquo ; ai autant de maquillage alors que je ne me maquille pas du tout en ce moment juste au cas où (je croise Michael Vartan/on me propose un shooting mode/ j&rsquo ;ai oublié de déguiser mes enfants pour carnaval), j&rsquo ;ai autant de sticks à lèvres parce que j&rsquo ;ai les lèvres gercées et que j&rsquo ;en tartine mes enfants toute la journée, j&rsquo ;ai autant de vernis alors que mes ongles sont nus car sur un malentendu , je trouverais peut-être 5 minutes pour les faire, j&rsquo ;ai autant d’élastiques à cheveux car je ne suis pas allée chez le coiffeur depuis octobre, j&rsquo ;ai autant de trucs de gosses car j&rsquo ;ai 3 gosses (logique).

Non, en fait , je suis juste folle, dès que je sors, je colle un stick à lèvres et un vernis dans mon sac, éventuellement un peu de maquillage parce que je n’ai aucune idée de ce que j&rsquo ;ai dans mon sac alors au cas où (Michael Vartan…), hein ? Maintenant que je sais où je planque mes trucs de beauté, je vais chercher dans la salle de bain si je ne trouve pas ma déclaration de perte de permis que j&rsquo ;ai perdue.

Ouaip.

FOLLE.

PS : ce grand déballage m’a fait pensé à mon déballage de sac chez Sandra, il y a plus de 4 ans déjà, à l’époque où je n’étais pas encore folle (javais un seul enfant, tout s’explique).

PS 2 : ne vous inquiétez pas, MMM sait que je suis folle depuis longtemps.

Depuis le jour où il a constaté que je collectionnais les sacs plastiques et que je rangeais des sacs de sacs plastiques PARTOUT dans notre appartement parisien.

FOLLE.

(Bon, pour les sacs, je me suis soignée).

C&rsquo

C’est pas justeHier après-midi nous avons largué (avec tout notre amour mais largué quand même) les deux grands pour 3 jours chez Papet et Dom.

A 18h, nous sommes chez nous, comme un jeune petit couple avec un enfant.

Petite Gavotte me fait bouquiner quelques livres puis lit paisiblement à côté de moi pendant que MMM plie le linge en regardant une série.

Le silence de la Nourserie est impressionnant.

A 19h30, je me lève du canap’ avec une folle envie de manger des nouilles asiatiques sautées.

Et hop, je me mets en cuisine et que je te fais sauter l&rsquo ;ail, l’échalote et que je te prépare une marinade au gingembre devant le regard médusé de MMM (je ne fais jamais ce genre de trucs…).

Petite Gavotte va se mettre en pyj’ sans ronchonner.

Avec MMM, on se dit «oh punaise, comment c’est easy un seul enfant, c’est genre les vacances ! On se la pète genre on gère comme des dingues.

19h45 : La maison embaume, on va se régaler.

Et puis le téléphone de MMM sonne.

Je reconnais la sonnerie de Papet .

Le ton de MMM est clair : il s’est passé quelque chose.

Un des enfants est aux urgences.

Il dit «ok j’arrive».

C’est Fleur de Sel qui s’est ouvert le menton.

Mon sang a décidé de faire le tour de mon corps en moins d’une seconde.

C’est un truc qui m’arrive dès que j’ai une émotion forte.

Je dis à MMM : «je peux y aller, s’il-te-plaît ?» avec les yeux implorants d’une mère courage.

Il me regarde d’un air indescriptible, entre l’empathie et l’ agacement .

«Evidemment».

Je fonce en mode «machine automatique» de celle qui a trop fréquenté les hôpitaux.

J’attrape le carnet de santé de Fleur de Sel, mon sac à main, une Abeba 457348 Crawler Chaussures de sécurité bas Taille 48 Blanc
eille d’eau et une pomme.

Je respire, je me calme.

Je retourne voir MMM et je lui dis «tu peux y aller si tu veux, je vais rester là, j’ai eu un coup de speed mais ça va mieux, là».

MMM insiste «non, vas-y, tu sais bien que tu ne seras pas tranquille à la maison».

Il reprend les commandes des nouilles sautées et je file dans mon Kangoo en direction des urgences.

Papet m’attend à l’entrée, Fleur de Sel patiente sagement avec Dom.

Elle me voit et se met à pleurer comme une toute petite fontaine avec beaucoup de pression.

Ma toute petite…Moins de 20 minutes plus tard, nous sortons la demoiselle et moi des urgences.

Elle a été prise en charge au Bottes Fourrées Version Basse Clara avec nœuds Beige
de 5 minutes et une fois sa jolie plaie (2 cm) bien profonde désinfectée, le médecin lui a recollée (comme son frère qui avait déjà eu le front collé après une promenade avec sa Mamyvonne) et pof, nous sommes reparties.

Si elle a hurlé quand on lui a désinfecté la plaie, elle a été d’un calme et d’un courage exceptionnels quand elle a été recollé et n’a pas bougé un cheveu.

Ma courageuse.

Après tout ça, elle voulait quand même retourner dormir chez son Papet avec son grand frère.

Alors je l’ai ramenée.

Sur le route, elle m’a fait répété : «ils m’ont mis du Dakin et de l’alcool».

Non ma puce : du Dakin et puis de la colle.

C’était pour pouvoir tout raconter à son frère en arrivant.

Pour tout vous dire, Papet était bien plus choqué qu’elle.

Culpabilise pas, je lui ai dit, ces enfants sont des rescapés, ils ont évité des fractures du crânes et des éviscérations à peu près chaque jour depuis leur naissance, ça aurait pu arriver 100 fois chez nous.

«Oui, mais c’est arrivé ici, c’est pas juste».

Ben oui, je suis bien d’accord, c’est pas juste.

Maintenant ça fait un point (de colle) partout du côté des grands-parents paternels.

PS : aux nouvelles du matin, elle va très bien, notre grande blessée et profite du room service de son grand-père.